mercredi 5 septembre 2007

La cote est : authentique ?

Après ce petit paradis, nous avons décidé de descendre sur la cote Est de la Malaisie, histoire d'essayer de quitter un peu les touristes et tenter de visiter la Malaisie, la vraie. Au départ on voulait louer une voiture tous les 4, histoire de ne pas être dépendants des horaires de bus et de ne pas avoir à porter nos sacs... Malheureusement, c´était un peu cher, on est donc retourné à la bonne vieille solution des bus locaux. A ce propos, il existe 2 types de bus ici : les bus des compagnies privées : sièges confortables, vitres teintées, climatisation réglée sur -10° (est-ce un signe de richesse que d´avoir froid quand il fait 35° à l´extérieur ?) et les bus locaux : 5 fois moins chers, que des malais, des sièges défoncés et des fenêtres ouvertes. Les tour-operators nous ont toujours déconseillés de prendre les bus locaux, ils tombent souvent en panne apparemment. C´est vrai qu´a priori ce sont de vieilles carlingues brinquebalantes mais bon ils ont tenu bon quand on était dedans et puis rien que pour ne pas subir cette putain de clim ça vaut le coup !

Première étape : KOTA BHARU, au Nord-Est, dans l´état de Kelantan. Le Kelantan est un état conservateur gouverné par le parti islamiste depuis les années 90. Rien à voir donc avec les îles où les touristes sont en petites tenues. Ici c´est voile et manches longues obligatoires quelque soit la température. J´ai tenté de faire des photos dans le central market, j´étais en tee-shirt sans manche : je n´ai pas eu un seul sourire de la part des marchandes, mais plutôt des visages austères. J´avais lu que les hommes pouvaient être parfois un peu méprisants avec les touristes féminines, ça m´a plutôt étonné que ce soit les femmes qui me renvoient notre différence. Par ailleurs, j´ai appris qu´il y avait une milice qui agissait à travers tout le pays pour vérifier que les musulmans (tous les malais donc) ne buvaient pas d´alcool et ne se trouvaient pas en présence de personnes qui en buvaient. Apparemment cette milice agit surtout pendant la période du ramadan. Ca laisse songeur... Mais bon en parallèle il y a toujours les communautés indiennes et chinoises qui ne jouent pas du tout le jeu : les femmes s´habillent comme elles veulent et plutôt court d´ailleurs pour les chinoises et tous les resto et guest continuent à vendre de la bière... Enfin pour en terminer avec cette thématique l´état de Kelantan a tenté d´imposer la charia sur son territoire (bancs et files d´attente séparés entre hommes et femmes) mais sans succès, la population n´ayant pas du tout suivi.

Bon j´espère ne pas dépeindre un tableau trop noir de Kota Bharu. Cette ville ne se résume pas qu´à l´islam, il y a aussi le centre culturel, dans lequel on peut voir le "silat", un art martial plus que particulier entre la danse et le tai-chi, des concours de toupies (des petits vieux qui lancent une toupie de plusieurs kilos entourées par une corde, puis un autre la rattrape et la met sur un socle pendant qu´elle tourne... ca dure entre 45 min et 2 heures !). Et puis il y avait aussi cette compet inter-régionale de taikwendo avec des petites minettes de 14 ans, voile musulman plus casque de taikwendo qui se mettaient de vraies mendales ! et puis pour finir le night market, qui est un marché de plats malais. A priori c´est pas franchement appétissant : on prend un plat qui ne ressemble à rien et on va s´assoir plus loin sur une table sous les néons... et bien je crois que c´est une des meilleure cuisine que je n´ai jamais mangée : pas gras, fin, sans trop de piments... un vrai délice (surtout les espèces de crêpes à l´œuf et au poulet : le Mourtabak)

Deuxième étape : CHERATING. Bon alors pour résumer : une route goudronnée, à gauche la plage, à droite les guest, les resto et les magasins... voilà! Pour la petite anecdote on a tenté de s´incruster au Club Med de la plage d´à coté...on s´est fait jeté poliment mais fermement!

Troisième étape : PEKAN. Nous avons adoré Pekan. D´abord parce que c´est une petite ville où il règne une atmosphère très particulière, très douce ; ensuite parce qu´il y a plein de couleurs

et de shop-houses, ces magasins traditionnels chinois ; et enfin parce que les habitants ont un vrai sens de l´hospitalité. A chaque fois, on est accueilli d´abord avec un regard de curiosité puis avec un grand sourire chaleureux. Beaucoup de gens parlent anglais, on peut donc taper la discute sans trop de problèmes. La campagne avoisinante vaut aussi le coup, les villages sont charmants... Et biensûr pas un touriste !

Après cette petite semaine passée sur la cote, peut-on dire avoir vu la Malaisie ? Je n´en ai aucune idée. Disons surtout que ça fait du bien de quitter les circuits touristiques. Pour bien découvrir une culture, il faut sans doute passer plus de temps dans un même endroit, développer des habitudes, observer, avoir des points de repères, discuter...

... à suivre !

8 commentaires:

laeti a dit…

enfin des nouvelles je commencais à m'inquieter;
le blog est tres chouette et ca me fait retourner en vacances en plus , mmême si je ne suis pas tout a fait d'accord sur kota baru je n'ai pas ressentit de malaise ou de visages austères moi. Mais bon chacun ses sensations.
j'espère que tout roule je vous fais de gros bisous et a tres vite
laeti

yvos a dit…

ahhh ca fait plaisir de te lire, moi non plus je n´ai pas ressenti cela a Kota Bharu...mais en meme temps je ne suis pas une femme et je n´ai pas photographier les gens donc...
content que tu sois bien rentré, j´ai ouï-dire que tu avais eu quelques aventures a Kuala Lumpur...

Gui a dit…

salut les ptis clous !

ça gaze en Asie? bon inutile de préciser que vous nous manquez. Je ne devrais pas le dire, ça ferait trop plaisir à Yves.

Laeti a eu plusieurs aventures à Kuala et Yvos n'est pas une femme... incroyable ce qu'on apprend sur ce blog ! Fannie rassure-moi, Yves n'a pas essayé de s'initier au Taekwendo ?

C'est quoi la suite du programme?

Continuez d'alimenter le blog, on veut tout voir et tout savoir !

Biz à+
Gui

Virginie a dit…

C'est vrai que c'est excellent d te lire ma petite soeur :-())
bon bien sur je ne suis pas objective sur la malaisie tu écris exactement ce que j'avais ressenti ! mais continues de nous donner de vos nouvelles l'attente sera moins hard pour les pauvres parisiens que nous sommes :-())))

Floriane a dit…

Youhou !
C'est bon d'avoir de vos news, même si c'est pour regretter d'être à Paris ;)
Plein de bisous à vous deux et profitez bien !!!

Anne a dit…

Un petit coucou juste pour vous faire un gros bisou avant de me lancer dans de plus vastes commentaires quand j'aurai marché sur vos pas indonésiens....C'est un régal de vous suivre au cours de vos pérégrinations (et ça me rassure aussi en grande soeur que je suis, bon,ben oui, quoi...). (et tiens, d'ailleurs, pour me rassurer, vous avez moyen de vous informer avant d'entrer en Birmanie? ...ça bouge un peu en ce moment à Rangun entre bonzes et junte militaire, avec risque de dures répressions...) Mais basta de l'angoisse familiale: la Malaisie devient maintenant l'une de mes destinations fortement envisagées! Merci! Bizzzz

Anne a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anne a dit…

(Oups, le commentaire supprimé, c'est moi...pardon, j'sais pas encore bien comment qu'ça marche ces trucs là moi...) Rebizzzz