vendredi 3 août 2007

Marathon dans le Tamil Nadou ou comment etre aussi ridicule que les touristes japonais qui font le tour de l'Europe en 15 jours


La deuxième semaine, à peine le mariage terminé, nous sommes partis faire le tour du Tamil Nadou en bus. Durga avait tout organisé pour que nous découvrions tous ensemble quelques temples hindous du Sud de l'Inde. Le seul petit problème : les heures de bus à s'enquiller (entre 7 et 12 heures par jour) pour aller de temples en temples. Dans l'ordre :

- GANGAIKONDACHOLAPURAN TEMPLE : on n'a pas pu rentrer à l'intérieur parce qu'on est arrivé trop tard et à mon goût l'extérieur a été mal restauré donc ça ne vaut pas le coup.

- DARASURAM a KUMBAKONAM : sympa

- BRIHADISHVARA TEMPLE : sincèrement magnifique, fin, grandiose sans être trop chargé non plus. A voir vraiment si vous passez par là. Je me rend compte qu'il faut que je me penche plus sur l'art hindou, ça colle avec ma vision de l'esthétisme. Sur les temples d'Angkor, il y a le même souci du détail, mais je n'avais pas accroché sur les formes (contrairement à Yves). Là j'adhère à mort !

- RAMANATHA SWALI TEMPLE, près de RAMESWARAM : impressionnant parce que c'est un temple très fréquenté par les hindous. L'intérieur du temple est encore peint et parfois il y a des gens qui font des prières en groupe dans certains sanctuaires. Avec l'écho ça renvoie un aspect totalement mystique.

- KANYAKOUMARI : C'est là que se rencontrent les 3 mers (mer d'Oman, Mer du Bengale et Ocean Indien). C'est un beau panorama avec vue sur une statue de VIVEKANANDA (philosophe) et un musée posé en pleine mer. Ca vaut le coup aussi pour le village de pêcheurs, avec les maisons bleues, vertes, bleues-vertes et les pêcheurs qui démêlent leurs filets dans les rues.

- TEKKADI (dans le Kerala, à 1000m d'altitude) : une végétation luxuriante, des forets de bambous de plusieurs mètres de haut : nous n'avons pas vu grand chose (pas le temps!) mais nous y retournerons.

- SRIMEEMAKSHI TEMPLE : le plus grand temple du Sud de l'Inde, un vrai lieu de vie, à l'image de l'Inde : ça grouille de partout, dans tous les sens, tout le monde parle fort, au milieu de tout ça des processions, des actes de dévotion (des femmes le front sur le sol) des couleurs magnifiques sur les murs, du détail sur les sculptures, les murs, les plafonds : wouhou ! Ce temple est intemporel.

Pour moi la vraie surprise du Sud de l'Inde, ce sont les couleurs : les palettes du bleu au vert à la fois intenses et pastelles. Je m'attendais à de l'ocre, du rouge, du marron, ce sont en fait des couleurs bien plus surprenantes. Les gens sont curieux de nous rencontrer, de savoir d'où on vient, ils sont soucieux de savoir si on apprécie leur pays, tout ca tout ca...

4 commentaires:

sylvaine a dit…

en plus,merci de me dire si vous avez bien reçu mon message...rebisous

sylvaine a dit…

ceci est en fait la copie du premier message,question de maitrise des boutons...Donc!merci beaucoup pour toutes ces news!Y a-t-il les temples de Madurai,et de Mahabalipuram,dont je me souviens,parmi ceux dont tu parles,le dernier avec ses sculptures tantriques?Le sud de l'Inde est pour moi la quintessence de l'hindouisme;les infos font état d'inondations catastrophiques dans le nord;vérifier aussi que le pakistan n'est pas en train d'imploser,comme d'aucuns le disent.Millions de bisous,à bientot .

Virginie a dit…

ça donne envie cette sensation que tu as vécu au niveau des couleurs ! c'est vrai que l'on a un visuel en tête quand on pense à l'Inde et être déroutée doit procurer de bonnes surprises !!!
oh la la je pense aux séances photos qu'on va se faire à ton retour !! je trépigne d'impatience :-())))

Anonyme a dit…

pet insurance
But if the cat has gone too long without food, and you can't get him to respond, again just as with humans, you need to raise his blood sugar quickly. It is affordable and makes it possible for people to bring their pets with them rather than putting them in a kennels.