mercredi 14 mai 2008

LES ILES FIDJI : REPOS POUR BACKPACKERS ENTRE DEUX CONTINENTS

Apres l'Inde et avant l'Argentine, il nous fallait bien une petite pause. Qu'est-ce qu'il y a entre l'Asie et l'Amerique Latine ? L'Ocean Pacifique. Et qu'est ce qu'il y a dans l'Ocean Pacifique? Un paquet d'iles paradisiaques. Contrairement a la plupart des iles de la region, les Fidjis restent abordables pour les backpackers (du coup, tous les voyageurs qui font un tour du monde s' y trouvent !). Et puis les fidjiens sont reputes a travers le monde entier pour leur gentillesse.
Qu'on ne s'y trompent pas, les fidjiens ne sont pas les tahitiens peints par Gauguin : ils viennent d'Afrique (comment se sont-ils retrouves la? Les africains etaient-ils de grands navigateurs?), ils ont la peau noire, des cheveux crepus et les femmes ont des coupes afro ; et puis heritage colonial oblige, ils parlent un anglais so british my dear !
Comme nous n'avions qu'une semaine de prévue aux Fidjis, ils nous a fallu faire vite (se depecher pour se reposer, curieux concept... non ?). Nous avons donc saute dans un bateau qui nous a emmene loin de toute civilisation, sur une ile paisible (A Tawewa, sur l´archipel Est des Fidji : Yasawa) . La-bas, rien d'autre a faire que de dormir, manger, bouquiner et papoter avec d'autres voyageurs qui n'en rament pas une non plus, le tout face a un paysage de reve : sable blanc, cocotiers naufrages sur la plage, mer transparente, puis turquoise, puis bleue nuit, et un ciel magique. Il pleut souvent sur l'archipel (ce qui nous oblige a faire des siestes malheureux que nous sommes), le ciel oscille donc entre un bleu tres clair et un gris charge : ca donne des effets du tonnerre! La vegetation sur les iles est du coup tres dense et tres verte. Dans ce petit paradis, les moustiques, etres demoniaques par excellence, nous piquent de jour comme de nuit, nous rappelant ainsi que nous ne sommes pas encore morts (est-ce que quelqu'un pourrait enfin inventer une creme solaire qui fasse en meme temps anti-moustique ???)
Pour la plongee, mefiance : un danois nous a raconte une anecdote flippante. Il est parti faire une plongee au milieu des requins organisee par un tout nouveau club. Le but : attirer les requins locaux (de 2 metres pensaient-ils) en apportant de la viande et du sang. Ca ne faisait pas 10 secondes que l'equipage etait dans la flotte, derriere une petite ligne de surete ridicule, qu'un enorme requin blanc de 4 m les a attaques et s'est empare de toute la viande en un coup de croc. Les plongeurs, morts de trouille, ont commence a se pousser les uns les autres, pour ne pas se faire manger les premiers... Une vraie peur panique (puis le requin est parti de son cote, sans s'enerver) ! Voilà, maintenant vous savez, mefiez vous des clubs de plongee inexperimentes.

1 commentaire:

Virginie a dit…

good concept la crème solaire anti moustique !! un deux en un indispensable !! tiens j'ai pas vu cela à la foire de PARIS !! à mediter :-())))
bonne bronze-glande ma belle
pleins de kiss