lundi 7 janvier 2008

EMEI SHAN : PELERINAGE DANS UNE MONTAGNE SACREE

Emei Shan, c'est 66 000 marches à grimper sur une montagne sacrée, sur 3 000 mètres de dénivelé. C'est aussi un site UNESCO parsemé de temples bouddhistes actifs plus surprenants les uns que les autres, perdus dans une brume mystique.

Armés de bâtons de pèlerin et de crampons artisanaux, nous avons gravi la montagne en trois jours. Thomas, l'irlandais rencontré à Sumatra nous avait dit que ce qui importait dans le voyage, ce n'est pas d'arriver quelque part mais la manière dont on y arrive. Ca n'a jamais été plus vrai. Gravir 66 000 marches à haute altitude c'est devenu une vraie quête physique, un véritable exercice de persévérance et d'obstination. Ce ne fut donc pas un pèlerinage religieux pour nous mais nous avons tout de même testé notre volonté. Pour ma part, je m'étais rajoutée une contrainte : ne pas me plaindre! En récompense nous avons pu entrer dans des temples splendides, authentiques et même dormir dans l'un d'eux, perché à 1 120 m d'altitude. Arrivés au sommet un couché de soleil grandiose au-dessus des nuages nous attendait.

Bon, on peut aussi décider d'y accéder en bus puis en téléphérique, histoire de ne voir que la mer de nuages, mais à mon avis, si ça reste spectaculaire, ça enlève tout le charme d'une montagne sacrée.

1 commentaire:

Virginie a dit…

un tonnerre d'applaudissements ma jolie
66 ooo marches
tu devais avoir les jambes bien dures :-()))
mais c'est une très belle performance
BRAVO