vendredi 2 novembre 2007

L'INDONESIE EN QUELQUES MOTS


L'Indonésie est un pays absolument immense, nous ne nous en étions pas vraiment rendus compte avant de partir. Du coup ce n'est pas un pays vraiment unifié et beaucoup de régions ont des désirs d'indépendance : le Timor Oriental a réussi à l'obtenir (en 99) et des régions comme Aceh (Nord-Ouest de Sumatra) protestent. En gros, le problème c'est que le gouvernement se concentre surtout sur le développement de Java et en oublie un peu les autres îles, alors que les habitants payent autant "d'impôts". A Aceh ça craignait il y a quelques années, il y avait un vrai conflit armé entre les mouvements séparatistes et les forces gouvernementales, mais avec le Tsunami qui a bien ravagé la région de Banda Aceh (le Tsunami est parti de là) le gouvernement a réinjecté des fonds dans le développement de l'île et un cessez-le-feu a été signé. Mais on peut sûrement s'attendre à ce que les tensions repartent dès que la région se sera relevée si le gouvernement l'oublie à nouveau. De même, si le gouvernement continue à favoriser Java, on peut s'attendre à ce que d'autres régions se soulèvent.

A travers les 3 îles que nous avons faites, on a pu se rendre compte à quel point chacune est différente. Tout d'abord si le Bahasa Indonesia est la langue officielle, chaque île, voir chaque région dans les iles continue à parler sa langue locale. Sur place rien ne fait plus plaisir aux indonésiens que des touristes qui parlent le dialecte local.

Par ailleurs, chaque île a vraiment une ambiance particulière et on a souvent eu droit à des "ici c'est mieux que la-bas". Bambang à Sumatra nous a dit que sur les autres îles "ils ne pensent qu'à l'argent" tandis qu'un jeune à Bali nous disait que sur les autres îles "les gens ne sont pas aussi sensibles". Bref pour résumer il n'y a pas vraiment de sentiment national en Indonésie. Ceci dit en voyageant, on s'est quand même rendu compte qu'il y avait des similitudes sur quelques points :

RELIGION

A Sumatra on a rencontré des lycéens qui nous ont dit, comme une leçon apprise par cœur, que l'Indonésie est un pays de tolérance parce qu'ici toutes les religions sont traitées à égalité. Et bien c'est vrai, et c'est la première fois que nous avons vu ça à cette échelle. Il y a 87% de musulmans (ce qui fait de l'Indonésie le premier pays musulman au monde en terme de population). C'est un Islam modéré, avec autant de femmes voilées (et avec toutes sortes de voiles) que de femmes têtes nues. Mais comme beaucoup de pays pauvres, l'islamisme séduit quand même et des mouvements intégristes comme la Jemaah Islamiyah parviennent à recruter parait-il... C'est aussi le pays où se trouve le plus grand monument bouddhiste au monde : BOROBUDUR (à Java). On trouve aussi beaucoup de chrétiens (plutôt des protestants puisque l'Indonésie a été une colonie hollandaise puis britannique). Enfin, les hindous, en particulier à Bali (qui est une île majoritairement hindoue avec des castes et tout, mais un hindouisme franchement animiste où la religion sert plutôt à conjurer le sort qu'à "élever l'âme"). Ici chacun est fier de son appartenance religieuse et tout le monde respecte les croyances de chacun. Pour exemple : c'était le Ramadhan pendant que nous étions là-bas, les personnes qui ne sont pas musulmanes mangeaient discrètement le midi par respect pour les musulmans et pour ne pas leur donner envie de rompre leur jeune. Moi je trouve ça vraiment fort.

Ce qui est plutôt mal perçu par contre c'est l'athéisme... On a senti qu'on avait mis mal à l'aise plusieurs personnes quand on disait que nous n'avions pas de religion.

CORRUPTION

Ca, c'est le grand mal de beaucoup de pays asiatiques et l'Indonésie ne fait pas exception, quelque soit l'ile où on se trouve. Un récent bilan annonçait que sur 179 pays, l'Indonésie occupait la 143ème place (en 1 le pays pas du tout touché par la corruption). Ce qui est scandaleux ici, c'est que la corruption est devenue une telle banalité qu'elle est descendue jusque dans les populations civiles. Bambang (propriétaire d'une guest house à Sumatra - un homme exceptionnel) nous disait que toutes les nuits les flics venaient racketter dans sa guest. De même à Bali où ils ne se cachent même plus et viennent voir les patrons des guest houses en pleine journée. Ici, un policier est un homme détesté parce que tout le monde sait que c'est une crapule. Si sa maison brûle, personne ne lui portera secours nous a-t-on dit. Passe encore si les personnes rackettées étaient petées de tunes mais ce sont des gens modestes voir carrément pauvres qui paient. Moi ça me fout les nerfs en pelote.

ARGENT

Alors là, vaste question. Ici, tout, absolument tout, se négocie et pour tout le monde. Je n'avais jamais vu ça à ce niveau. Dans les bus, personne ne paie le même prix par exemple. Le seul tarif fixe, c'est le prix de l'essence. Je pense même qu'au bout du compte, personne ne connait le prix coûtant. Moi ça me gène un peu de marchander, parce qu'après tout, ça ne fait qu'une différence de quelques euros pour nous tandis que ça fait une différence de plusieurs milliers de roupiah pour eux... et nous sommes vraiment beaucoup plus riches que la plupart d'entre eux. Mais ici, le marchandage est un véritable art de vivre et qui ne le fait pas passe vraiment pour un con (ou pour une vache à lait, ça dépend du point de vue). Au bout d'une semaine on commence à avoir en tête le prix (approximatif) des choses et on peut faire baisser les prix d'une manière raisonnable.

Sinon, et encore une fois c'est vrai partout, les indonésiens sont les rois de la débrouille et ici tout se paie, même les petits services rendus ce qui bizarrement n’induit pas que les rapports entre les gens soient mois sincères.

POLLUTION

Bon, juste un petit mot pour dire qu'ici on est loin, très loin, du pot catalytique et autres soucis écologiques. Les indonésiens en sont encore à jeter les papiers de bonbon par la fenêtre pour ne pas encombrer la voiture... Je ne sais pas comment on va faire pour promotionner le développement durable dans ce pays mais c'est pas gagné.

1 commentaire:

Virginie a dit…

hyper intéressant !!!
ton point de vue relaté est riche en informations !! c'est vraiment passionnant !! on a de la chance d'avoir une telle blogueuse en vadrouille !! tes tribulations lointaines sont parfaitement décrites !! un hrand bravo ma chérie :-())

Ainsi donc de ce que j'ai retenu (ce qui m'a le plus frappé plutôt) c'est que même au sein d'un archipel il y a des conflits !! ce ne serait ce pas le propre de l'homme que de créer sans cesse des micro-conflits au niveau de l'échelle terrestre !! et des gros ailleurs bien évidemment !!! tout simplement hallucinant !!!

rassurée tout de même de voir que ce ne sont pas des conflits religieux en cela ils sont une exception et un exemple à suivre.

Le racket en effet j'ai bien vu que cela donnait avec MB :-(((

quant à la pollution il y a du chemin à faire mais en la matière chacun a bcp de leçons à apprendre :-((

un énorme bisou de paris